“Cher Amour”

« Ce qui suit vous est conté à vous, madame T, à vous et à nulle autre, à moins que vous ne souhaitiez qu’il en soit autrement.

C’est parce que je vous aime depuis si longtemps, depuis avant le début voyez-vous.

Ce sont des voyages au pays des hommes. Voyagez, dit-on, on n’en revient jamais.
C’est juste, je vous écris pour prolonger l’instant, garder une trace, tordre le cou à la fugacité, à l’oubli, à “l’impermanence”, ceci sans succès bien sûr puisque c’est vouloir figer l’éphémère et j’aime l’éphémère, nul n’est parfait.

Le prendrez-vous, ce temps de me lire, pour me prolonger un peu en vous. »

– Bernard Giraudeau écrit à la femme qu’il n’a pas encore rencontrée… “Cher Amour “



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :