La complexité humaine

Je voudrais aborder avec vous aujourd’hui ce qui me semble être, en tout cas à mon sens, un sujet d’apprentissage pour lequel nous ne sommes pas forcément sensibilisés et qui pourtant pourrait permettre de régler un certain nombre de problématiques lorsque celles-ci se présentent mais qui pourraient nous laisser penser que nous sommes démunis et dans l’impossibilité de réagir.

Cet apprentissage se rapporte aux modes de transmission et de réception de notre être.

L’être humain est donc bel et bien un être complexe, mais pas dans le sens compliqué, bien que des fois il faut bien se l’avouer, nous nous faisons un malin plaisir à nous compliquer la vie 😉, mais plutôt complexe dans le sens sophistiqué.

De ce fait, nous pourrions avoir tendance à penser que nous sommes limités par nos cinq sens dans la façon dont nous allons pouvoir communiquer ou recevoir des informations.

Nous pourrions penser que notre âge, notre éducation, notre niveau social, notre intelligence sont les seuls outils dont nous disposons pour comprendre les choses et les intégrer.

Or nous sommes bien plus puissants, bien plus développés et nous avons en nous tout un tas de mécanismes que nous utilisons parfois de manière inconsciente et qui nous permettent soit d’envoyer de l’information soit d’en recevoir mais autrement que d’une manière « traditionnelle ».

Prenons des exemples :
Il est illusoire de croire qu’il est possible de faire faire des multiplications à un bébé, sa structure mentale n’étant pas assez mature, il ne peut y arriver.
Cependant il est possible de communiquer avec lui en empruntant d’autres chemins de communication.

J’interroge souvent les mamans qui viennent me voir pour les dents de leur bébé, pour savoir si la grossesse s’est bien passée et également l’accouchement, car la façon dont ils se déroulent peuvent expliquer de nombreuses choses, ou certains comportements que l’on peut avoir lorsque l’on est adulte.

Une maman me racontait que tout s’était bien passé mais qu’elle avait perdu son papa pendant la grossesse. Je lui ai répondu alors qu’il y avait un travail de pardon à faire envers son bébé car bien malgré elle, elle lui avait transmis sa souffrance de la perte de son papa.

Etant très au fait des mécanismes énergétiques, elle me répondit qu’elle l’avait fait et que de ce jour, le comportement de son bébé avait complètement changé.

Il y a dans cet exemple, la démonstration qu’un bébé peut comprendre dès lors que la communication se passe à un autre niveau que celui de la communication simplement verbale. Une maman parle à son bébé avec le cœur, d’âme à âme, les filtres n’existent pas.

Une autre dame dont le petit enfant de trois ans était très en colère contre ses parents. Cette colère était apparue alors qu’il avait une nouvelle nounou qui avait tendance lorsqu’il faisait très chaud et n’ayant pas de piscine, de mettre le pommeau de douche sur la tête de l’enfant ce qu’il avait pu vivre comme un véritable traumatisme.
La colère était alors dirigée à sa manière contre ses parents qui ne l’avaient pas protégé.

Là encore, c’est un travail de pardon que les deux parents ont dû faire pour libérer leur enfant de sa souffrance.

Il y aurait bien d’autres exemples à raconter. Comprenons alors que nous pouvons, chacun à notre niveau, régler des problèmes avec nos enfants, nos bébés dès lors que nous prenons un autre chemin que notre mental.

Parfois, nous pouvons même régler le problème que rencontre notre enfant en travaillant sur nos propres blessures.

Une dame ne comprenait pas que son enfant depuis la naissance avait beaucoup de colère en lui alors qu’il ne faisait que la remettre face à elle-même petite, très en colère car elle avait été abandonnée par ses parents.
Dans ce cas, c’est bel et bien la maman qu’il faut aider à guérir de sa blessure pour pouvoir libérer l’enfant.

Nous avons tous la capacité aujourd’hui de comprendre ces mécanismes et d’aller chercher les réponses au niveau subtil.
Il faut pour cela s’autoriser à accepter que cela est possible car la croyance qu’il est possible d’agir est le premier pas vers la réalisation de ce que l’on souhaite.

Et puis, comme toujours, ce qui sous tend la réalisation des mécanismes subtils, c’est l’intelligence de notre cœur et l’amour et l’émotion avec lesquels nous entrons en relation avec l’autre et toute la bienveillance que nous souhaitons lui apporter…

Soyez en paix 😊❤️☀️

Stéphane



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.