Le bruit de l’amour

Connais-tu le bruit de l’amour ?
L’as-tu déjà entendu ?
T’a-t-il déjà effleuré le cœur ?

Non, il ne se répand pas en cris, en larmes, en voix haute et chantante, hurlante ou entêtante. En mots jolis et grands. En preuve de toutes sortes. En promesses. En serments.

Non, l’amour, le vrai, n’a pas besoin de ça, de ces artifices là, de ces accessoires là.

L’amour, le vrai, se parle en silence, se murmure en regards ou en gestes qui se taisent.

L’amour est dans cet homme, qui, l’air de rien, ramasse le papier par terre qu’un autre a jeté, l’instant d’avant.
Un autre plein de mots, de belles paroles peut-être.
Plein de maux aussi, peut-être.
Un autre qui pense à lui et pas aux autres.
Un autre qui se fait beau sans voir la laideur de son geste à salir la Terre qui l’héberge.
Tandis qu’un de ses frères, invisible à l’oeil, va réparer l’erreur.

L’amour est dans cet enfant, les yeux rivés au ciel et qui regarde passer les nuages avec la ferveur des lendemains sans fin, qui parle aux étoiles comme il parle a ses copains d’école, avec les mots du cœur.
Un cœur ça ne réfléchit pas.

L’amour est dans ce geste que tu fais vers l’autre, sans attente aucune, sans même qu’il le sache. Sais-tu faire ça, donner sans jamais rien attendre ?
Même pas de l’amour en retour.

L’amour est dans mes yeux, qui te regardent faire avec bienveillance, sans penser à autre chose qu’au bonheur de t’aimer.
Sans même que tu saches que je ne suis jamais loin, sans même que tu saches que tu n’es jamais loin.

L’amour n’a pas de bruit. A part les battements de ton cœur.
L’amour est un silence.
Le plus beau des silences.
L’entends-tu, cet amour ?

Le cœur en dehors


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :