Les oiseaux de l’esprit

 

“Les pensées ne sont pas la vérité, et en définitive, elles ne sont même pas tiennes.
Ce ne sont que des voix, des sons, des suggestions, des opinions de l’esprit qui vont et viennent tout le temps, comme une bande d’oiseaux chanteurs, chaque oiseau chantant une chanson différente ; une opinion différente, une suggestion, une perspective.

Tu n’es pas les oiseaux ; tu es l’immensité dans lequel les oiseaux peuvent chanter, la conscience qui retient les oiseaux, le silence qui se trouve en dessous et dans l’entre-deux.

N’essaie pas de faire les oiseaux se taire (car cela les fait chanter encore plus fort), ni de les abattre (car ils ne sont que des parties de toi-même) mais laisse-les chanter et voler, c’est là ton pouvoir et ta liberté.

L’oiseau « Je suis un perdant » peut chanter,
et l’oiseau « Je suis une calamité » peut chanter,
et l’oiseau « Je suis le plus merveilleux des oiseaux » peut chanter,
et tous leurs amis peuvent chanter,
et tu es un gigantesque nid de conscience,
un sanctuaire d’oiseaux, jamais défini par le chœur des opinions,
ni en guerre contre lui,
le grand JE SUIS, indéfinissable.”

 

Jeff FOSTER


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to Top
%d blogueurs aiment cette page :