Gratitude

Blog - La Reconnaissance

Tout Être empreint de reconnaissance pour ses frères et sœurs est le chemin de Vérité qui aide tout Être à se reconnaître lui-même.

C’est une voie de Conscience où est exclue la souffrance.

Sachez être toute acceptation sans tricherie, sans duperie, afin de sortir du paraître pour aller vers l’authenticité qui est la Voie de Lumière, Voie du céleste qui accède à l’Etre de toute éternité.

L’acceptation est loi d’impunité où facettes négatives et positives sont marches pour ascensionner.

C’est l’œuvre de Lumière qui ouvre les cœurs pour une rencontre d’Âme à Âme.

Celui qui, l’instant d’avant vous était inconnu, est l’instant d’après l’Être privilégié pour lequel vous êtes prêts à renoncer à vous-même, à votre avancée, pour favoriser la sienne.

C’est rencontrer un Être comme vous rencontreriez le Créateur lui-même.

Sachez découvrir la possibilité d’être reliés aux Lois Universelles de l’Humanité.
Sachez devenir vous-même pureté originelle.

La Reconnaissance peut hisser un Etre jusqu’au Céleste sans que rien d’autre n’ait à être fait. 
Elle permet à un Etre l’état d’ouverture suprême, d’Amour et de respect.

C’est ainsi la joie d’être offrande et de puiser en vous, ce qu’il y a de meilleur, car dans cet apprentissage Céleste, vous honorez le Divin en vous tout comme le Divin de l’Etre rencontré.

A devenir meilleur, il vous permet d’ascensionner, c’est la loi la moins pratiquée, car tous, vous êtes préoccupés à sembler, à paraître, à comparer.

La reconnaissance de tout Etre amène à sa propre reconnaissance divine en sa pureté originelle.
Ressentez en cette loi, la reliance de chaque Etre avec l’infini et la Terre, avec la totalité de l’Humanité sur les plans manifestés et l’ensemble de l’Univers Plan du Céleste.

La responsabilité de chacun est engagée au nom de l’unicité qu’il représente pour le plan Divin.

Auteur Inconnu



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.